Quand faut-il une traduction juridique ?

À propos de moi
La langue et la culture - deux amis inséparables

Le fait de pratiquer une langue implique une certaine manière de transmettre la culture parce que la langue représente en effet l'esprit et la culture d'un pays. Apprendre une langue ou améliorer sa propre langue implique une démarche de sensibilisation à la culture d'un peuple ou d'une communauté. <br/><br/>Le plus difficile est de parvenir à dénicher un blog proposant l’histoire et le fonctionnement de plusieurs langues avec leurs différences, les études etc. <br/>Dans ce nouveau blog, vous pourrez élargir vos connaissances dans ces deux domaines jour après jour, car la langue et la culture sont et seront toujours deux sujets indissociables et toujours présents sur le site. Alors, n'oubliez pas de consulter le blog à volonté et de laisser votre avis.

Rechercher
Derniers Articles

Quand faut-il une traduction juridique ?

17 février 2020
 Catégories: Langue et culture, Blog


Avec l’amélioration des moyens de transport et la globalisation des affaires, les relations contractuelles jouent un rôle très important. On assiste à une augmentation vertigineuse des accords entre partenaires de divers pays, ce qui conduit à une juxtaposition des systèmes juridiques. D’où le besoin grandissant de traducteurs juridique. La traduction juridique est un travail délicat et complexe malgré ce qu’en pensent les autres, et nécessite : une connaissance améliorée du droit, une parfaite maîtrise des langues cibles et sources, une bonne qualité rédactionnelle pour traduire fidèlement le texte source.

Quelle différence entre une traduction et une traduction juridique ?

La traduction d’un texte de l’anglais vers le français nécessite les compétences d’un juriste maîtrisant le droit anglo-saxon et le droit romain. Il doit faire converger les deux systèmes qui sont opposés dans certains cas. Par conséquent, le texte cible est une équivalence et non une réplique du texte initial. C’est d’autant plus compréhensible que les systèmes juridiques ont chacun une terminologie propre.

La traduction juridique chez ITS Traductions Sàrl ne consiste donc pas à traduire de la langue source vers la cible, il faut rechercher les terminologies, les comparer, afin que la copie finale soit aussi fidèle que l’élément source. Le traducteur juridique n’est pas le fruit du hasard et nécessite adaptabilité, connaissance et finesse dans la traduction. Côté pratique, elle s’avère même plus fastidieuse que les autres genres de traductions, car les enjeux dépassent le simple cadre de la traduction générale.

En fait, le droit, comme la médecine, a un riche vocabulaire technique et pointu. Lorsque l’on ne traduit pas de manière exacte, ou qu’on le paragraphe légèrement, le sens final risque d’être inversé ou changé. Une situation totalement inacceptable ! En plus, la localisation d’un texte juridique, son intégration dans la culture du pays sont des données à prendre en compte dans la traduction juridique.

Contacter un traducteur juridique : est-ce nécessaire ?

Avant de contacter un traducteur, ces trois points méritent votre attention. Le premier point concerne la confidentialité du travail. Le traducteur s’engage à respecter la confidentialité absolue sur les éléments qui lui sont transmis. Pensez toujours à signer un accord de non-divulgation sur les documents sensibles. Deuxièmement, la question de l’assermentation est importante. Il se peut que le document final doive être certifié et soumis aux formalités internationales de législation comme les consulats. Ce qui n’est pas à négliger non plus est l’origine des traducteurs. Il vous faut savoir s’il s’agit des juristes ou pas et quel est leur expérience en traduction juridique.